Attention spoiler : mon avis sur Dune 2

Je vous plante le décor. Je suis un geek d'un peu plus de 40 ans. Mes premiers souvenirs de cinéma, ce sont Star Wars et Dune (de David Lynch) sur VHS. J'adorais Star Wars, et je ne comprenais pas grand-chose à Dune, même si j'aimais beaucoup son univers.

Didier Sampaolo
Didier Sampaolo

53 articles publiés.

7 mars 2024, 10h45
Temps de lecture : 6 minutes
Idées de cadeaux Attention spoiler : mon avis sur Dune 2

Fast-forward une quinzaine d'années plus tard, quand mon ami Gabriel tombe des nues en apprenant que je n'ai jamais lu Dune, le vrai, celui de Frank Herbert. Je me suis donc jeté dessus, et je l'ai dévoré, grosse claque. J'en garde un souvenir mitigé : c'est un roman qui est très exigeant, avec des tirages interminables et des divagations très longues, mais qui présente une histoire dont les enjeux ne cessent de grossir, dans un univers extrêmement riche et détaillé.

Il faut dire que, déjà à l'époque, je mangeais de la SF quasiment à tous les repas. C'est une passion qu'on partage encore aujourd'hui avec Carole (qui a fait une compilation des avis sur Dune 2, avant qu'on aille le voir) : notre fille s'appelle Éléa en hommage à "La nuit des temps" de Barjavel, et le premier film qu'elle a regardé en entier... c'est Avatar.

Bref, revenons-en à Dune.

De grosses différences entre le roman et les films

Évidemment, adapter un univers aussi riche que celui de Dune, c'est très compliqué. D'un côté, les fans hard core veulent tout voir retranscrit le plus fidèlement possible, et d'un autre, le spectateur moyen n'a aucune envie de se faire endormir par 1000 pages de dialogues politiques.

Moins de politique

Il faut donc simplifier. C'est ce que fait Villeneuve : toutes les intrigues politiques sont réduites au minimum pour qu'on comprenne l'envie de vengeance qui fait sombrer le petit Paul Atréides dans la folie (bah, si, désolé, mais il finit complètement dingue).

On grossit le trait :

  • la Maison Atréide, sur la planète Caladan, ce sont les gentils, ils ont du charisme et essayent d'arranger tout le monde. J'avoue, je suis tombé amoureux d'Oscar Isaac en Leto Atréides.
  • la Maison Harkonnen, sur la planète Giedi Prime, ce sont les méchants, dans la limite de ce qu'impose le classement "tous publics" : ça tranche des gorges, mais sans faire couler de sang.
  • les Fremen, le peuple autochtone d'Arrakis (la planète où on récolte la très précieuse épice), ce sont les rebelles oppressés, parfois extrêmes mais ça se justifie par tout ce qu'on leur fait subir

Tout ce qui concerne les machines, les IA, les mentats, ça dégage. Exit aussi les Navigateurs de la Guilde : on en entend parler dans le premier film, quand on explique pourquoi l'épice coûte aussi cher, et basta. C'est dommage, j'aurais adoré une scène comme dans le film de Lynch : j'aurais eu un petit frisson en voyant arriver l'aquarium.

Jessica reste enceinte

Alia, la petite soeur de Paul, n'est pas encore née dans les films. Dans le livre, à cette étape de l'histoire, elle sait déjà parler et raisonne comme une adulte. On sait que dans la suite de Dune 2, elle sera interprétée par Anya Taylor-Joy, puisque Paul la voit dans une vision du futur.

Jessica ne sera pas grand-mère

Pas d'enfant pour Paul et Shani, Leto II restera à l'étape de projet, même si je voyais venir une scène finale (qui n'est jamais arrivée) où Zendaya se touchait tendrement le ventre, une larme à l'oeil. Dans le roman, le petit Leto meurt dans l'attaque du Sietch Tabr.

Prises de risques sur le casting

Shishakli devient une femme, qui donne à Paul ses grapins pour chevaucher Shai-Hulud. On avait déjà eu un changement de genre avec le personnage de Liet Kynes dans le premier (la femme envoyée par l'Empereur pour assurer la passation entre les Harkonnen et les Atréides). Dans le livre, c'est le père de Shani.

En plus de ça, on s'offre aussi un "race swap" puisque dans le livre ou dans le film de Lynch, je n'ai pas souvenir que Liet ait été noir. En même temps, dans le film, c'est une Fremen, ça aurait dommage de caster une blonde aux yeux bleus pour le rôle (après tout, ils vivent sur une planète où l'indice UV semble dépasser les 200), d'autant plus qu'on se serait privés de la prestation de Souheila Yacoub, que je ne connaissais pas du tout, et qui joue très bien. Mais faisons comme Villeneuve, pas trop de politique.

Revenons à Shani : j'ai vraiment eu l'impression que Zendaya se donnait au maximum, mais , et le personnage de Chani s'en trouve très crédible. Là encore, Villeneuve fait une entorse au roman : au lieu d'être immédiatement acquise à la cause de Paul, il l'a transformée en sceptique, ce qui donne de la profondeur à la relation qu'elle a avec "Lisan al Gaib" : elle l'aime, mais elle ne supporte pas le fanatisme religieux qui l'entoure et qu'il apprend à utiliser à ses fins.

J'avais aussi de gros doutes sur Timothée Chalamet : ok pour le Paul jeune, dans les jupons de sa mère, en gamin un peu perdu, mais j'avais du mal à me le représenter en chef de guerre sanglant et impitoyable. Pourtant, l'essai est totalement transformé.

Je trouve que le développement du personnage de Stilgar est trop léger (c'est l'archétype du croyant, et rien d'autre), et que sur un film aussi long, il aurait mérité qu'on en sache un peu plus. Mention spéciale pour Javier Bardem, que je n'avais pas reconnu. Faut dire que le style bédouin le change pas mal de la coupe qu'il avait dans "No country for old men".

En bref

Les fans hardcore ne s'y retrouveront pas : il manque de nombreux éléments qui font que Dune a pu accéder au rang de pilier de la SF. Par contre, les films sont accessibles, plantent bien l'univers de Dune et les enjeux entre les maisons, l'image est superbe, le rythme est bien maîtrisé : ça reste relativement lent (c'est du Denis Villeneuve), mais les trois heures du film sont passées comme une lettre à la poste (entre deux grèves) et, globalement, je me suis vraiment régalé.

On voit des ornithoptères du début à la fin du film : je parie que le set Lego "Atreides Royal Ornithopter" va encore mieux se vendre qu'avant (j'en ai vu un monté, il est vraiment beau).

Par contre, carton rouge pour l'abruti qui a validé l'affiche du film, puisqu'on y voit trois vers des sables attaquer une base militaire. C'est un énorme spoiler, puisque ça arrive 20 minutes avant la fin du film...

Si on m'avait dit, il y a 10 ans, que Star Wars m'aurait soulé, et que j'attendrai avec impatience Dune 3, je n'y aurais jamais cru.

Pendant qu'on y est, j'avais oublié que dans Dune, l'Empire s'appelle l'Imperium, et ça a ravivé les envies de Warhammer 40k. Si vous avez raté l'info, Henry Cavill a annoncé qu'il bossait sur un "Warhammer Cinematic Universe".

Didier Sampaolo
Rédigé par Didier Sampaolo
Papa qui attaque la quarantaine, Didier est développeur internet. En plus des jeux vidéo, il s'intéresse à la musique, la photographie et la cuisine.
On en parle ?

Vous avez des questions, des remarques, des suggestions ? N'hésitez pas à commenter cet article !

Pictogramme
Dune

Plongez dans l'univers épique de Dune avec nos cadeaux uniques et fascinants, dignes des plus grands fans!

Pictogramme
Film

Revivez la magie du cinéma! Offrez l'évasion, l'action et les rires avec nos cadeaux inoubliables pour amoureux du 7ème art.

Site français
Cocorico !

Mes Cadeaux est un site français, dont l'équipe se situe à Marseille

Expertise
Expertise

Nous ne parlons que de produits que nous connaissons

Auteurs qualifiés
Auteurs qualifiés

Nous sommes déjà quatre, plus une petite fille qui teste les jouets pour enfants !

Abonnez vous à notre newsletter
Profitez de nos bons plans Cadeaux !
Pour ne rien manquer de nos idées cadeaux,
rejoignez-nous !