Ce qu'il faut savoir sur le canyoning

Descente en rappel en pleine session de canyoning sous une cascade.

Si vous êtes sur cette page, c'est que vous vous intéressez au canyoning. Soit, vous en avez entendu parler et vous souhaitez vous lancer dans cette activité sportive tendance. Soit, vous avez vu des documentaires à ce sujet. Dans les deux cas, ce guide vous apporte de plus amples informations pour vous aider à mieux comprendre cette activité passionnante.

Publié le 20/08/2022 - Mis à jour le 25/08/2022

Quelle est l'origine du Canyoning ?

Sa fonction première

Le canyoning est une activité sportive qui consiste à évoluer dans le lit d'un cours d'eau afin d'explorer des paysages, des cascades ou des ravins. Cette activité n'a pas toujours été considérée comme étant un sport extrême. Elle relevait plutôt du domaine de l'exploration. Sa pratique remonte au temps des pêcheurs et des chasseurs. Dans ces temps, elle était un moyen utilisé pour survivre ou trouver de la nourriture. Les chasseurs et les pêcheurs les plus téméraires s'aventuraient dans de nombreuses gorges étroites afin de trouver de la nourriture, des sources d'eau et parfois un refuge. Ils étaient considérés comme des hommes courageux, car les endroits visités étaient des lieux sacrés ou mythiques. De plus, ils n'utilisaient aucun des équipements de sécurité actuels.

Les temps modernes

Vers la fin du XIXème et au début du XXème siècle, de nombreux explorateurs ont lancé des expéditions partout dans le monde. La plupart d'entre eux étaient des spéléologues à l'image d'Édouard Alfred Martel qui a effectué une descente de rivière souterraine en 1888. En 1893, c'est Armand Jamet qui a exploré le canyon Artuby et le Verdon en utilisant des échelles ainsi que des barques. L'une des explorations les plus célèbres a été celle réalisée par Lucien Briet en 1904 à la Sierra Guara et ses canyons. À cette époque, le canyoning était réservé à un groupe restreint. Ce n'est qu'entre 1970 et 1980 qu'il est devenu un sport de plein air populaire. Les équipements de sécurité sont aussi apparus. La Fédération Française de Spéléologie ainsi que la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade proposaient des formations professionnalisantes en 1990. Elles ont également signé une charte pour encadrer le canyoning avec la Fédération des clubs alpins et de montagne.

Comment se pratique le canyoning ?

Le canyoning est devenu un sport qui séduit les amoureux de la nature et les amateurs de sensations fortes. Les activités à pratiquer permettent une montée d’adrénaline appréciée par les pratiquants.

Il se pratique en pleine nature, notamment dans les montagnes. Les canyons idéaux pour cette activité proposent des cascades de différentes hauteurs, 350 m au maximum en France métropolitaine. Concernant la pratique de ce sport, plusieurs aptitudes sont nécessaires pour réussir les parcours. En général, les descentes s'effectuent à pied entre les marches, les escalades et les sauts. Dans les vasques plus ou moins profondes, la nage est nécessaire pour franchir les étapes. En revanche, les canoës sont rarement utilisés pour cette activité sportive, dont le nom s'apparente avec celui de ce type de bateau.

Pour information, ce sport convient par principe à tout le monde. Cependant, il est primordial de savoir nager, car les parcours les plus intéressants passent toujours par un cours d'eau. Ce sport extrême est conseillé aux personnes aptes à suivre des disciplines. Ce sport est fortement encadré par les organisateurs pour réduire les risques d'accident. Par ailleurs, cette discipline est déconseillée pour les personnes qui font l'objet d'une contre-indication médicale. Les pratiquants ayant besoin de soins particuliers doivent le signaler aux moniteurs avant de commencer leurs parcours.

Quelles sont les déclinaisons du canyoning ?

Le canyoning dans sa forme la plus pure comporte des successions de sauts, de toboggans et parfois beaucoup de randonnées. Cette discipline est non seulement propice pour rester en forme et ressentir de l'adrénaline, mais aussi pour découvrir des faunes et des flores. Toutefois, il est à noter que cet aspect ne représente qu'une partie du canyoning, car il dispose de deux variantes :

  • La randonnée aquatique ;
  • Le coasteering.

La randonnée aquatique

La randonnée aquatique se pratique avec des parcours sans verticalité et avec beaucoup de parties aquatiques. En général, les pratiquants font de la randonnée et de la nage en eau vive. Les sauts et les toboggans sont aussi fréquents alors que l'utilisation de corde ainsi que de harnais est rare. Moins difficile, la randonnée aquatique est idéale pour les pratiquants sans expérience et adaptée aux familles.

Le coasteering

Quant au coasteering, une autre variante du canyoning, il consiste en une pratique à la diagonale. Les pratiquants ne sont pas entourés par des canyons et n'ont pas besoin de descendre un lit d'eau. Ils sautent depuis les falaises et les rochers pour atterrir directement dans l'océan. Les compétences nécessaires pour cette activité d'aventure sont la nage, le saut, l'escalade et la descente en rappel.

Comment commencer le canyoning ?

Le canyoning est un sport de sensation qui attire de plus en plus d'adeptes, surtout des jeunes. Si vous en faites partie, sachez qu'il peut être ludique, mais aussi dangereux. C'est pourquoi il est recommandé de vous faire accompagner par un professionnel au début. En tant que tel, le moniteur vous explique ce qu'il faut faire durant un parcours. Il vous guide lors des descentes en rappel, entre autres. Le professionnel connaît aussi les endroits à risque et idéaux pour sauter ou nager. Ainsi, vous réduisez les risques d'accidents et de blessures en choisissant d'être accompagné par un expert en canyoning.

Outre l'accompagnement par un professionnel, il est important de vous préparer avant votre première sortie. Vous pouvez suivre des formations ou des stages pour apprendre les bases. Avant de commencer l'aventure, il faut vous alimenter correctement et vous échauffer pour éviter les blessures musculaires. Les aliments riches en calories sont recommandés, car vous avez besoin de beaucoup d'énergies. Durant l'activité, il est important de vous hydrater régulièrement et de manger de temps à autre pour compenser les dépenses d'énergie.

L'équipement

Un autre point essentiel est qu'il ne faut pas négliger : l'équipement. Tous les pratiquants de canyoning, débutants ou experts, doivent au moins posséder le matériel suivant :

  • Chaussures et vêtements de sport ;
  • Sacs à dos perforés dans la mesure du possible ;
  • Cordes ;
  • Kit de premiers secours ;
  • Matériel de pression pour les descentes et les escalades.

Où pratiquer le canyoning ?

En France

Vous souhaitez commencer l'aventure en France ? Sachez que l'Hexagone regorge de nombreux spots de canyoning, à commencer par le canyon de Riolan, dans les** Alpes en Haute-Provence**. Situé non loin des gorges du Verdon, ce spot propose l'un des parcours les plus connus en France. Le décor est spectaculaire et il est possible d'y effectuer des sauts de près de 6 m de haut.

Une autre possibilité en France se trouve à proximité de la vile de Zonza en Corse-du-Sud. Il s'agit du parcours dans le canyon de Purcaraccia qui possède de nombreuses cascades et des parois propices à des descentes en rappel. Les adeptes du canyoning peuvent aussi apprécier les piscines naturelles sur place.

Outre ces spots, il existe de nombreux autres sites intéressants :

  • Canyon des Ecouges ;
  • Gorges du Verdon ;
  • Canyon du LIech ;
  • Canyon de Takamaka ;
  • Acomat.

Dans le monde

Au-delà de la frontière de la France, vous pouvez profiter des nombreux spots dans le monde durant vos vacances. En voyage en Espagne, vous pouvez réaliser un détour pour découvrir la fameuse Sierra de Guara. Il est considéré comme le berceau du canyoning avec ses toboggans, cascades et piscines naturelles avec de l'eau cristalline. Les adeptes de sport extrême peuvent tester le parcours de Trümmelbach en Suisse, tandis que les amoureux de la nature trouveront leur bonheur à Val d'Ossola en Italie.