Le puzzle, un jeu indémodable

Image représentant une table remplie de pièces de puzzle de toutes les couleurs.

Deux siècles après son invention, le puzzle est toujours aussi apprécié par les enfants, mais aussi leurs parents. C'est un jeu intergénérationnel, qui a traversé les époques, en se diversifiant, notamment dans sa forme. Les plus jeunes, mais aussi les plus âgés lui trouvent de nombreuses vertus. Malgré la création constante de nouveaux jeux chaque année, le puzzle est indétrônable. C'est notamment un classique de la hotte du Père Noël. Découvrez donc son histoire, ses variétés, ses innovations ainsi que les qualités qu'ils développent chez les passionnés de puzzles.

Publié le 09/09/2022 - Mis à jour le 23/09/2022
Puzzle de 1 000 pièces Visages de minifigurines
Puzzle de 1 000 pièces Briques arc-en-ciel
Puzzle de 1 000 pièces Minifigurines
Puzzle de 1 000 pièces Stars de l’espace
Puzzle de 1 000 pièces Peinture en fête

D'où vient le puzzle ?

Les origines du puzzle

Le mot puzzle est un mot anglais qui signifie énigme, pièce, morceau. Les origines du puzzle remontent à la fin du XVII ème siècle. L'invention du puzzle est attribuée à un cartographe anglais du nom de John Splisbury. Celui-ci eut l'idée de découper des cartes géographiques en plusieurs morceaux et de les vendre dans le but de faire apprendre la géographie à ses concitoyens.

Depuis, les modèles de puzzle représentant des cartes géographiques ont toujours été présents dans l'offre des principaux fabricants. Les premiers puzzles sont en bois et découpés aléatoirement. Par la suite, la découpe automatique va permettre l'essor du puzzle à travers le monde. L'utilisation du carton épais va accompagner ce développement. Aujourd'hui, le carton est majoritaire dans la fabrication des puzzles. Cependant, il existe toujours une offre importante de puzzles en bois, notamment pour les plus jeunes et dans les structures de la petite enfance. Les premiers puzzles représentent des paysages (mers, campagne), des tableaux célèbres (Monet, Van Gogh), des cartes (pays, continents, régions).

Quelles ont été les évolutions du puzzle ?

Ces dernières années, les puzzles ont à nouveau connu un regain de ventes. Aujourd’hui, tous les thèmes et domaines sont traités avec les puzzles : personnages de dessins animés, artistes, sportifs, paysages, villes...Tous les sites touristiques proposent leur puzzle. Les principales licences utilisées pour les puzzles sont Disney (notamment la Reine des Neiges, Rebelle, Vaiana), Harry Potter,... Le puzzle est redevenu un des best-sellers des jouets offerts pour Noël. Il arrive en tête des produits dérivés en ce qui concerne les plus grands héros des dessins animés des enfants.

Plus récemment sont apparus les puzzles de photos, les puzzles à effet image 3 D et en relief 3D, comme les monuments (Tour Eiffel, Cathédrale Notre Dame), les objets (sneakers porte-crayons, globe terrestre).

Comment faire un puzzle ?

Faire un puzzle consiste à reconstituer une image qui a été découpée en plusieurs pièces. L'image visée est présente grâce au modèle, qui peut être à l'échelle ou réduit. Il est possible de faire le puzzle sur le modèle, en dessous du modèle, à proximité, ou sans modèles pour les plus simples. Une des techniques est de commencer par construire le cadre, le contour grâce aux pièces reconnaissables qui comportent un bord plat et aux quatre pièces "coins". Une autre technique consiste à se concentrer sur un objet, un élément du puzzle et d'essayer de le refaire en se référant aux couleurs,...

Le matériel

Pour faire un puzzle, on a besoin d'une surface plane sur laquelle travailler et de compartiments pour ranger les pièces. Lorsque l'on commence la reconstruction de son puzzle le temps de tri des pièces est très important. Il faut donc éviter de recommencer le tri à chaque fois qu'on s'y atèle. Une bonne luminosité est très importante aussi car vous allez vous faire mal aux yeux et perdre énormément de temps si vous avez du mal à discerner les couleurs. Il existe également des tapis en feutrine qui permettent de rouler son puzzle entre deux session pour gagner de la place lorsqu'on a pas un coin de table dédié au dernier puzzle en date. Pour ceux qui ont les yeux les plus fatigués une bonne paire de loupe peut-être indispensable pour réaliser son puzzle.

Le collage

Lorsque le puzzle est terminé, il y a deux écoles... Soit le défaire pour une prochaine fois ou pour le revendre, l'échanger, le donner... Soit vous le collé pour l'encadrer et l'accrocher quelque part chez vous ( ou chez les autres, à force on a plus de place à la maison...) Personnellement je suis incapable de le défaire sans l'avoir collé ça me fait mal au cœur après avoir passé tant de temps à le réaliser. Il y a plusieurs techniques pour le coller, les deux plus connues sont la colle liquide et transparente à la surface du puzzle ou le film plastique qui se place au dos du puzzle. J'utilise la colle pour mes modèles en carton mais comme je me lance dans des modèles en bois je vais bientôt tester le film plastique qui me semble plus adapté dans ce cas.

L'encadrement

Il existe des cadres qui sont fait exprès pour les puzzles mais il coûtent généralement plus chers que les cadres classiques que l'on trouve dans le commerce. Pour le choisir vérifiez bien l'épaisseur de votre puzzle pour être sûr qu'il sera bien prit dans son support. Faites bien attention à la dimension extérieur de votre puzzle car parfois quelques millimètres de trop peuvent tout gâcher ! La plupart des tailles de puzzles sont standards et iront très bien dans un cadre classique mais faites attention à l'achat car je me suis faite avoir il y a peu avec un joli puzzle qui a une taille bâtarde et qui reste sous mon lit depuis des mois faute de cadre aux bonnes dimensions.

Quels sont les différents types de puzzles ?

On distingue les puzzles par leur nombre de pièces. Les puzzles les plus simples comptent 2 pièces, puis les puzzles courants ont 50, 100, 300, 500 pièces et les plus complexes peuvent alors atteindre : 1 000, 1 500, 2 000,.. . Dans le commerce ordinaire, les puzzles comptant le plus grand nombre de pièces dénombrent 5 000, 6 000, 8 000, 9 000 pièces et jusqu'à 12 000 pièces. Ainsi, les grandes enseignes de jouets et de jeux classent leurs puzzles en fonction du nombre de pièces. Plus un puzzle comprend de pièces, plus celles-ci sont petites et rendent plus difficile son exécution.

Les dimensions des puzzles finis varient aussi selon le nombre de pièces. Les enseignes les plus connues commercialisant des puzzles sont Nathan, Ravensburger, Djeco, Jumbo, Mercier, Educa Borras, Clementoni, Tactic France,...

Comment débuter le puzzle ?

Le puzzle est un des jeux proposés dès la petite enfance. Ce sont des jeux très présents chez les tout petits. Les structures qui accueillent les enfants en possèdent et en utilisent aussi au quotidien : crèches, garderies, écoles maternelles, centres de loisirs ou assistantes maternelles,... Les plus jeunes commencent l'activité avec les puzzles les plus faciles pour eux : les puzzles à encastrer. Les petites mains des bébés ne pourraient pas manipuler des petites pièces. Les pièces des puzzles à encastrer sont parées de tiges appelées boutons que l'enfant peut saisir aisément. Il faut placer la pièce à l'emplacement déterminé. Celui-ci est facilité par son empreinte, son image, et est la plupart du temps conçu en creux. Même si en grandissant, les enfants multiplient les jeux et parfois s'éloignent du puzzle, celui-ci demeure une de leurs activités favorites. Plus l'enfant grandit, plus le nombre de pièces va s'élever. A 3 ans, lorsqu'il est en première année de maternelle, un enfant va pouvoir réussir un puzzle de 4, 6, 8, 10 pièces, avec ou sans modèle. En fin de Grande Section, avant l'entrée en CP, un écolier doit pouvoir terminer un puzzle d'une trentaine de pièces.

Les puzzles pour enfants

Les puzzles pour les plus jeunes évoquent leur univers familier : animaux les plus connus (ferme, savane, banquise,...), les fruits et les légumes, les formes géométriques. Plus l'enfant grandit, plus le puzzle compte de pièces et les thèmes évoluent : personnages de livres de la littérature enfantine, ou de dessins animés.

Le puzzle est donc généralement très familier des enfants. Rares sont les personnes qui n'ont pas réalisé de puzzle dans leur enfance. Toutefois, si c'est le cas, il est conseillé de commencer avec des puzzles simples dont le nombre de pièces n'excède pas 5O dans un premier temps. Si l'activité plaît et semble facile, il faut persévérer en augmentant le nombre de pièces progressivement ainsi que la complexité. Les dessins étant les plus simples à réaliser, viennent ensuite les puzzles de photos, les puzzles en relief. Les puzzles à effet image 3D sont complexes car l’œil doit s'habituer en permanence à une vision particulière.

Le puzzle est le roi de la licence

Le format du puzzle est finalement pas très important, ce qui importe le plus est le visuel qu'on souhaite reconstituer et pour ça rien de mieux que de compter sur les grandes licences du jouet, du cinéma, de la musique, de l'art... Les Disney Princess, les Pokemons, Michey et Minnie, Les avengers et harry Potter sont des grands classiques pour les enfants. Chez les plus grands on retrouve toutes les sagas Star Wars, Lord of the ring, Marvel, Batman... Mais aussi les séries cultes comme Friends, Kaamelot, Stranger Things...

Les puzzles pour adultes

Tous les puzzles à partir de 1000 pièces sont considérés comme des puzzles pour adultes mais dans la réalité c'est encore et toujours le visuel du puzzle qui est le plus important. Certaines marques l'ont bien compris et jouent sur des images clairement adaptées aux adultes avec des slogans drôles ou à double sens. Vous pouvez aussi faire imprimer votre propre puzzle avec une photo qui est à vous. Tout est possible encore une fois, photo de famille, de votre animal de compagnie, de votre bébé... C'est une excellente idée de cadeau pour annoncer une bonne nouvelle, un cadeau de saint Valentin, une pendaison de crémaillère...

Quelles sont les compétences développées grâce à la pratique du puzzle ?

Les puzzles possèdent beaucoup d'avantages. En premier lieu, le puzzle développe la patience. En effet, c'est une activité qui prend du temps. Les puzzles les plus complexes peuvent être achevés au bout de plusieurs jours et même plusieurs semaines. C'est donc une activité longue et parfois laborieuse. La persévérance est requise. Ensuite faire un puzzle va entraîner l'observation visuelle. Dans les puzzles complexes, mais même les plus simples pour les enfants les plus petits, si on veut terminer son puzzle rapidement, il faut observer le modèle, distinguer les pièces qui se ressemblent, trouver des éléments qui se différencient, déterminer la forme des pièces par leur empreinte manquante,...

Enfin, pour réussir un puzzle, on enchaîne sans cesse des répétitions d'échecs et de réussites. En effet, pour faire un puzzle, il faut sans cesse essayer des pièces et tenter de les assembler avec celles déjà présentes. On essaie, on échoue, on recommence. C'est une bonne expérience pour l'apprentissage et les activités scolaires dans lesquelles on apprend de ses tentatives et de ses échecs. Cependant, même s'il est possible d'y jouer à deux, le puzzle reste une activité solitaire. Mais il s'agit aussi d'une qualité puisque l'enfant apprend à s'occuper tout seul.